Les réparateurs de téléphériques à l’Alpe d’Huez

Oisans, France

Retrouvez dans un reportage de Jean BESCONT, la vie périlleuse de l’équipe de réparateurs chargée d’assurer l’entretien du téléphérique de l’Alpe d’Huez. Les commentaires sont de Claude THOMAS.

© INA.

“Au cœur de l’hiver, quelque part entre la côte 1850, les Rousses et la côte 3350, en direction du Pic Blanc qui est désormais le plus haut sommet équipé de France après celui de l’Aiguille du Midi, bien sûr.

Récemment mis en service, après l’inauguration en bonne et due forme en février 1963, le téléphérique des Rousses à l’Alpe d’Huez présente sur son troisième tronçon, une portée de câbles de 2200 mètres que la cabine gravit à la vitesse de 10 mètres / seconde. Résultat de trois années de travaux en haute montagne, non sans problème.

Des problèmes que connaît mieux que personne le directeur qui a suivi tout le programme, M. Olivier. Pour construire un téléphérique d’une telle importance, ce sont de très grosses difficultés, vue sa longueur, vue son altitude et les difficultés rencontrées pour le transport du matériel. Il a fallu aussi se pencher sur la question du personnel, car il fallait des spécialistes, des montagnards, et même des skieurs.

Au total, ce sont 50 tonnes d’appareillages, 150 de charpente, 1500 de béton et surtout 2200 mètres de câbles de 50 mm de diamètre qui ont été nécessaires.”

Infos pratiques

  • Station de ski visitée depuis 1986
  • Altitude de la station : 1860 m

Galerie Photos

Inspection du téléphérique du Pic Blanc

Inspection du téléphérique du Pic Blanc

Le téléphérique à l’assaut des pentes

Téléphérique du Pic Blanc à l'Alpe d'Huez

A propos

Passionnés de voyages et de découvertes, nous vous proposons de découvrir des photos originales, propices à l’évasion. Parcourez musées et chemins de randonnées, grandes capitales et petits villages, et émerveillez-vous devant toutes les beautés de notre monde. Préparez votre voyage et partez à la rencontre de gens accueillants et chaleureux, témoins de cultures différentes mais tellement enrichissantes.

Aller en haut