Au Costa-Rica, escale à Puerto Viejo de Sarapiquí

Costa Rica

À peine plus grand que la Suisse, le Costa Rica est situé dans la zone tropicale du continent américain et se classe parmi les 20 pays au monde ayant la plus vaste biodiversité.

Puerto Viejo de Sarapiquí, au cœur de la forêt

Au confluent de deux rivières qui lui donnèrent son nom, la petite ville de Puerto Viejo de Sarapiquí n’est plus le grand port d’exportation du café qu’elle fût jadis. Désormais dévouée à l’écotourisme, elle vit paisiblement au rythme d’une nature omniprésente.

À quelques kilomètres au sud se trouve la Station Biologique de la Selva (Estación Biológica La Selva). Sur une zone de plus de 1500 ha au cœur de la forêt pluviale, l’organisation pour les études tropicales rassemble pas moins de 50 universités et instituts de recherche nationaux et internationaux. Elle gère et accueille depuis 1968 des centaines de chercheurs venus du monde entier.

Protéger la nature

Au cœur de ce formidable terrain d’études, Ralph Garcia, étudiant en biologie, parcourt tout les jours la réserve pour y recueillir des données et des échantillons au plus près du poumon de la forêt, dans ses hauteurs, au niveau de la canopée.

“Les sons, les plantes, les oiseaux, le vent, parfois la pluie, les insectes, l’émotion à l’idée de se trouver à plusieurs mètres de hauteur. Lorsque j’étais enfant, je grimpais aux arbres qui étaient à ma portée, poursuit Ralph. “J’adorais être là-haut à regarder les oiseaux, les paysages, à cueillir les fruits de certains arbres, c’est là que j’ai perdu la peur de l’altitude et c’est pour ça qu’aujourd’hui je peux faire ce travail, sans avoir peur.”

“Cette collecte d’informations est importante. Grâce à elle, j’ai pu apprendre énormément. En observant la croissance des arbres ainsi que leur évolution, on participe à la protection de la forêt. Quand j’aurais des enfants, mon souci principal sera de les éduquer de sorte qu’ils prennent soin de leur environnement, à commencer par les animaux, les insectes, les fourmis ou les grands mammifères. On doit tous les protéger, voilà une belle manière d’élever sa famille en harmonie avec la nature.”

“Je mentirais si je disais que tout le monde s’intéresse à la protection de la nature. Il y a encore beaucoup de chemin à faire, beaucoup d’éducation et on lutte pour cela tous les jours. Il reste encore des efforts à faire.”.

Infos pratiques

  • Province : Heredia
  • Habitants : 20 171 en 2011
  • Plantations de bananes et écotourisme
  • San José : 100 km

Galerie Photos

Ralph Garcia au niveau de la canopée, son terrain d’étude

Ralph Garcia au niveau de la canopée, son terrain d'étude de la forêt costaricienne

La forêt pluviale

Un enchevêtrement incroyable de plantes et d'arbres

A propos

Passionnés de voyages et de découvertes, nous vous proposons de découvrir des photos originales, propices à l’évasion. Parcourez musées et chemins de randonnées, grandes capitales et petits villages, et émerveillez-vous devant toutes les beautés de notre monde. Préparez votre voyage et partez à la rencontre de gens accueillants et chaleureux, témoins de cultures différentes mais tellement enrichissantes.

Aller en haut